Maison de Camille et Paul Claudel

© Maison natale de Camille et Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère
42 Place Paul Claudel
02130 Villeneuve-sur-Fère

03 23 71 94 72

www.maisonclaudel.fr

Horaires :

la Maison est ouverte :
Du 2 mai au 31 octobre
De 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
Du mercredi au dimanche (jours fériés inclus)

Tarifs :

Tarif adulte visite libre : 4€, visite guidée : 7€
Gratuit pour les moins de 12 ans
Pour nous contacter, vous pouvez nous envoyer un mail à l'aide de ce formulaire.





* Merci de bien renseigner chaque champs.
Math Captcha 74 − 67 =

Auteur(s) lié(s)

Paul Claudel

Évènements

  • Journée du patrimoine écrit 2019 : maison Claudel
    samedi 21 septembre 2019 > dimanche 22 septembre 2019
    Le Japon chez les Claudel  Un hommage au pays du soleil levant pour les Journées Européennes du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019. Le Japon eut une grande influence sur les artistes français de la fin du XIXe siècle, et Camille Claudel ne dérogea pas à la règle. Il suffit... Voir plus

Maison de Camille et Paul Claudel

La Maison hier

La création de Villeneuve-sur-Fère date du 13ème siècle. Les historiens ne lui attribuent pas avant le 16ème siècle d’autres seigneurs que ceux de Fère, eux-mêmes relevant des comtes de Braine.

L’église existe au 13ème siècle dans sa partie romane. Elle est remaniée et agrandie au 16ème siècle.

L’ancien presbytère de Villeneuve, maison natale de Paul Claudel

Nous ne savons que peu de choses de la cure. Paroisse du diocèse de Soissons, à la révolution Villeneuve perd sa fonction de cure et devient l’une des 15 succursales du doyenné de Fère.

Aliéné comme bien national le presbytère est acheté en 1796, par Joseph Thierry, ancêtre de Madame Claudel. Celui-ci devient propriété de la mère de Camille et Paul Claudel en 1864, lorsque son père le Dr Cerveaux partage ses biens entre ses deux enfants, Louise-Athanaïse et Paul-Louis.

En 1860, Louis-Prosper Claudel, receveur de l’enregistrement à Fère-en-Tardenois épouse la fille du Dr Cerveaux. La famille occupe un logement de fonction à Fère, petit bourg à 5 km de Villeneuve et passe tous ses congés dans l’ancien presbytère. C’est dans cette maison que naît Paul Claudel le 6 août 1864, ses deux soeurs Camille et Louise sont nées à Fère.

En 1873, les Claudel vendent leur maison à la commune à la suite de la mutation de Louis-Prosper à Bar-le-Duc. A partir de cette date lorsque la famille revient à Villeneuve pour les vacances elle s’installe dans la maison en face du presbytère et occupée par le Dr Cerveaux, grand-père de Camille et Paul Claudel.

Rendu à sa fonction première, le presbytère est occupé par un curé jusqu’en 1960,
 puis vendu au Conseil général de l’Aisne par la commune en 2000. Après des travaux de restauration du bâtiment, le Conseil général le revend à la Communauté de communes de Château-Thierry en 2012 afin que la maison d’enfance de Camille et Paul Claudel devienne un lieu de mémoire et d’évocation ouvert au public.

Si les documents, photos et archives sont rares en ce qui concerne les deux maisons occupées par les Claudel durant leur enfance à Villeneuve, c’est par la création de leurs œuvres que nous en apprenons le plus sur les lieux d’origine, la famille et les proches, les histoires et légendes.

Dès ses cinq ou six ans jusqu’aux toutes dernières années de sa vie Paul Claudel n’a cessé de magnifier le pays de son enfance, et Camille isolée dans son angoisse n’a eu qu’un rêve, revenir à Villeneuve.

La Maison aujourd’hui

Si le lieu de naissance et d’enfance de Camille et Paul Claudel est très bien identifié au niveau national et international, il l’est beaucoup moins au niveau régional. La notoriété des deux artistes ne suffisait pas ; encore fallait-il la révéler au territoire, région, département, communauté de communes.

La difficulté était de trouver un équilibre entre 3 identités contradictoires :

  • La maison-objet (le bâti)
  •  La maison musée (présentation de collections au public)
  •  La maison-équipement culturel (comment accueillir des publics tout au long de l’année)

La maison devait donc subir un traitement extrême puisqu’elle devait être restaurée et chargée de fonctions pour lesquelles elle n’était pas conçue. Dans cette petite maison de village de six pièces il fallait évoquer l’œuvre écrite et l’œuvre sculpté de deux artistes.

L’association Camille et Paul Claudel a proposé un parcours muséographique :

L’objectif était de conserver le charme et le caractère authentique de la maison. Le bâtiment n’a pas subi de transformations depuis l’époque où les Claudel l’habitaient.

Deux salles du rez-de-chaussée sont consacrées à Camille à travers des sculptures (copies et fontes posthumes) des photos des œuvres par l’artiste Anne Schaefer, des textes d’écrivains et de critiques évoquant l’œuvre de Camille à son époque.

La dernière salle est un salon de lecture et d’accueil des publics scolaires avec la présentation dans une bibliothèque d’ouvrages de Paul Claudel, le plus souvent des éditions originales et des catalogues des grandes expositions de Camille Claudel.

Le premier étage est dédié à Paul. Dans la chambre natale l’idée est de suivre un parcours d’écrivain à travers des textes fondateurs. Une vitrine centrale présente des livres d’enfance de Camille et Paul avec des notes et dessins autographes qui rappellent le désir de s’exprimer très ancien chez les deux artistes.

Une deuxième pièce est consacrée au théâtre de Paul Claudel à travers une exposition temporaire annuelle qui permettra une exploration progressive de l’œuvre théâtrale de l’écrivain.

Enfin dans la dernière chambre « Regards croisés » l’accent est mis sur la constante relation du frère et de la sœur, notamment à travers leurs œuvres.

Les collections

previous arrownext arrow
Slider

Retour en haut