abbaye royale saint riquier somme picardie abbaye royale saint riquier somme picardie

L’abbaye de Saint Riquier, une histoire hors du commun

Vers 625, saint Riquier, un laïc qui avait été converti à la vie religieuse par deux moines irlandais dans sa jeunesse, a fondé l’abbaye de Saint Riquier. Entre la fin du VIIIe et la fin du IXe siècle, pendant l’époque carolingienne, l’abbaye est devenue un important centre religieux, culturel et intellectuel, surtout après sa reconstruction sous l’impulsion de l’abbé Angilbert. Ce dernier était un proche de Charlemagne qui avait célébré Pâques à Saint-Riquier en 800.

Après avoir été attaquée et incendiée par les Vikings en 881, l’abbaye a connu une période de déclin d’environ un siècle. Les abbés du XIe siècle ont tenté de la restaurer, mais elle a été détruite par un incendie provoqué en 1131 par Hugues III Candavène, comte de Saint-Pol, lors d’une guerre contre des seigneurs rivaux.

Miniature présentant l’abbaye de Saint Riquier issu de la Chronique de l'abbaye de Saint Riquier d’HARIULPHE. F. LOT.
Miniature présentant l’abbaye de Saint Riquier issu de la Chronique de l’abbaye de Saint Riquier d’HARIULPHE. F. LOT.

Au cours de la seconde moitié du XIIIe siècle, l’abbé Gilles de Machemont a entrepris la reconstruction de l’église abbatiale dans le style gothique, comme en témoigne le chœur actuel. Entre le début du XVe et le milieu du XVIe siècle, l’abbaye a subi plusieurs incendies, suivis à chaque fois de phases de reconstruction. C’est lors de l’une de ces phases, au début du XVIe siècle, que la magnifique façade actuelle a été construite, représentant un exemple remarquable du style gothique flamboyant.


Au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, sous la direction de Charles d’Aligre, l’abbaye a été rénovée et a rejoint la congrégation de Saint-Maur, dont les moines étaient connus pour leur érudition, en 1660. Bien qu’elle ait été touchée par un nouvel incendie en 1719 et vendue comme bien national pendant la Révolution en 1791, elle a été préservée de la destruction totale car l’église abbatiale a été transformée en église paroissiale de Saint-Riquier.


Après avoir été rachetée par le diocèse d’Amiens, l’abbaye a été restaurée au XIXe siècle et a accueilli un petit séminaire de 1828 à 1906, puis de 1926 à 1952. Elle a ensuite été utilisée comme hôpital militaire pendant les deux guerres mondiales avant de devenir le siège de la congrégation des Frères auxiliaires du clergé en 1953. Depuis 1972, elle appartient au Conseil départemental de la Somme et est devenue le lieu du festival de Saint-Riquier chaque été depuis 1985. Depuis 2012, elle abrite également un centre culturel départemental offrant une programmation variée et de qualité. Les mélomanes sont ravis de cette initiative.

Abbaye de Saint Riquier dans Monasticon Gallicanum Abbaye de Saint Riquier dans Monasticon Gallicanum
Abbaye de Saint-Riquier, Monasticon Gallicanum.

A lire également

22 − 16 =