Historial de la Grande Guerre de Péronne

© Château de Péronne_Entrée de l Historial ©Aurélien ROGER
Place André Audinot
80200 Péronne

03 22 83 14 18

https://www.historial.fr/

Horaires :

Du 01 avril au 30 sept. : tous les jours de 9h30 à 18h
Du 01 oct. au 31 mars : 9h30 – 17h. Fermé le mercredi

Tarifs :

Adultes : 10,00 €
Enfants 7 à 16 ans : 5,00 €
Scolaires : 4,50 €
Étudiants : 5,00 €
Forfait famille (2 ad. + 2 enf.) : 25,00 €
Anciens combattants : 7,50 €
Handicapés/Invalides : 7,50 €
Enseignants : 7,50 €
Demandeur emploi 5,00 €

Gratuit : enfants de moins de 7 ans ; journalistes avec carte de presse ; enseignants ayant réservé une visite de classe ; adhérents des amis de l’historial ; autres à préciser…
Accès gratuit au Centre d’Accueil et d’Interprétation.
Pour nous contacter, vous pouvez nous envoyer un mail à l'aide de ce formulaire.





    * Merci de bien renseigner chaque champs.
    Math Captcha 62 + = 67

    Évènements

    • Aucun évènement prévu à cet emplacement.

    Historial de la Grande Guerre de Péronne

    Musée départemental, l’Historial conserve des collections d’exception, traitant du conflit, des origines à ses conséquences, sous l’angle de l’histoire comparée entre les trois principaux belligérants du front occidental : Allemagne, Royaume-Uni, France. Le principe de l’étude des mentalités, des représentations et productions culturelles des hommes engagés de part et d’autre de la ligne du front, permet de saisir la dimension traumatisante de ces 52 mois de guerre, tant pour les civils que pour les soldats. Ecrivains et intellectuels jetés dans la brutalité du conflit continuent de créer et d’échanger, chacun selon sa sensibilité et son style. La bibliothèque rend compte de cette riche production internationale.

     

    Une exposition présentée en 2016, “Ecrivains en guerre”, avait valorisé le fonds littéraire du musée en confrontant les correspondances et créations d’écrivains engagés dans un conflit d’une violence sans précédent.

    La section des manuscrits conservés au musée compte des lettres autographes de Barbusse, Duhamel, Apollinaire, ainsi que des ouvrages illustrés par l’avant-garde artistique de l’époque (Fernand Léger pour Blaise Cendrars).

    Trois fonds se distinguent :

    Les échanges quotidiens de correspondances entre Georges Duhamel et son épouse offrent certainement l’ensemble le plus sensible et le plus intime, révélant la confrontation d’un chirurgien avec la souffrance et la mort.

    Les poèmes et lettres d’Apollinaire, critique d’art et acteur de l’avant-garde artistique, révèlent qu’il n’a cessé de composer sous l’uniforme, inspiré par ses amours autant que par “la simple horreur,  la mystérieuse vie de la tranchée”.

    Enfin, une romancière célèbre à son époque, Marcelle Tinayre, envoyée sur le front d’orient en 1916, livre un témoignage à travers ses lettres d’une mission officielle pour le service de la propagande. Aucun roman ne fut publié, alors qu’elle s’est trouvée à Salonique à un moment charnière, mais ses articles rendirent compte avec réalisme du sort des réfugiés grecs et du rôle de l’armée française sur un front oublié. Ethnographie, vie mondaine et conférences émaillent son propos, celui de l’une des rares féministes à avoir pu approcher les réalités d’une guerre mondiale.

    Collections

    previous arrownext arrow
    Slider

    Retour en haut