MY1 MY1

Marguerite Yourcenar et le féminisme

Lors d’une interview en 1981, Marguerite Yourcenar nous livre son avis sur le féminisme, dans un contexte bien éloigné d’aujourd’hui, où les combats militants font face[1]. Marguerite Yourcenar s’oppose au féminisme qui pense la femme en opposition de l’homme. Elle pense que les femmes sont prisonnières des circonstances sociales.

L’auteure nous rappelle d’abord qu’une femme est avant tout un être humain, et que la femme se comporte et vit de la même manière qu’un homme.

Elle explique que les femmes ont été désavantagées d’un point de vue légal pendant des siècles, mais qu’elles ont tout de même joué un « rôle formidable », elle pouvait diriger les familles, les commerces d’un point de vue plus oral, mais à l’écrit le chef de famille restait l’homme. Elles encourageaient les écrivains et faisaient en quelque sorte les académiciens.

Elle explique être pour l’égalité salariale et pour la liberté féminine, mais elle n’appréciait pas l’opposition faite avec les hommes dans le féminisme. Dans l’interview, l’auteure s’oppose au féminisme qui pense la femme en opposition à l’homme en prônant l’idée d’une « fraternité humaine » proche d’un humanisme inter-sexe qui s’affranchit des logiques de groupe. Les femmes doivent se libérer de leur conditionnement, sans pour autant aspirer à ressembler aux hommes, qui ont une grande pression sur leurs épaules.

Elle fait remarquer les incohérences sur le féminisme dans la presse.

« On est un petit peu sidéré quand on voit certaines revues féminines. On voit un article brûlant en première page, nous disant que la condition des femmes est atroce, qu’elle devrait s’élever à une condition, à celle de l’homme et surtout ceci et surtout cela. On tourne la page et on voit sur un magnifique papier glacé une image de cosmétique, de soutien-gorge, de souliers à hauts talons et toute espèce de choses qui appartiennent au vieil arsenal de la femme objet. »

Interview de Marguerite Yourcenar réalisée en 1981 :


[1] Marguerite Yourcenar face aux Mouvements Féministes (1981) – Mr Aphadolie / YouTube

A lire également

27 + = 37