Journée du patrimoine écrit 2019 : maison Claudel

© Collection Association Camille et Paul Claudel

Dernière mise à jour le 5 septembre 2019

Dates

samedi 21 septembre 2019 > dimanche 22 septembre 2019

Lieu

Maison de Camille et Paul Claudel

Le Japon chez les Claudel 

Un hommage au pays du soleil levant pour les Journées Européennes du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019.

Le Japon eut une grande influence sur les artistes français de la fin du XIXe siècle, et Camille Claudel ne dérogea pas à la règle. Il suffit pour s’en persuader, d’admirer la sculpture de La Vague qui n’est pas sans rappeler la célèbre Grande Vague de Kanagawa peinte par l’artiste nippon Hokusaï.

C’est pourtant sur Paul Claudel que l’influence fût la plus forte, lui qui fût ambassadeur de France au Japon de 1921 à 1927. Durant cette période, il vécut le grand tremblement de terre de 1923, participa activement à la fondation de la Maison franco-japonaise et écrivit l’une de ses pièces majeures, Le Soulier de satin.
Il aima ce pays et sa sensibilité qu’il comprit comme peu d’occidentaux jusqu’alors. Il en aimait la poésie, la musique, le théâtre qui laissèrent une empreinte profonde dans l’œuvre de Paul Claudel.

« Malgré les difficultés de notre langue, Claudel a très bien compris notre culture. En particulier, il a saisi le sens et l’importance du vide chez nous. C’est en buvant le thé que le paysage dessiné sur le pourtour intérieur du bol se dévoile. C’est en faisant le vide que la vie peut venir. Cette notion-là, très forte chez nous, Claudel l’a comprise car elle est incluse dans sa spiritualité. Il le montre aussi dans la rédaction de petits poèmes, à la façon des haïkus, qu’il s’amusait à composer. » Soeur Sadayo Satomi, religieuse du Sacré-Cœur et auteur d’une thèse sur Claudel

La Maison de Camille et Paul Claudel possède quatre très beaux éventails sur lesquels sont inscrits quatre poèmes de la main de Paul Claudel, inspirés du genre du haïku, et juxtaposés à des aquarelles de Tomita Keisen. Ces éventails forment la série Souffle des quatre souffle qui illustre la passion du dramaturge pour la culture japonaise. Ces poèmes seront intégrés au recueil de Cent phrases pour éventails, publié au Japon en 1927, et en France en 1942 ; un ouvrage qui témoigne de la complicité qu’il sut créer avec la calligraphie d’extrême-orient.

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, et à partir des œuvres de la série Souffle des quatre souffle, nous invitons les plus jeunes d’entre vous à réaliser leur propre éventail. En fonction des envies et des talents de chacun, les enfants peuvent rédiger un poème à partir d’une peinture de Tomita Keisen, ou illustrer l’un des poèmes de Paul Claudel tirés de son ouvrage Cent phrases pour éventail.
Les artistes en herbe pourront donc s’essayer au choix, à l’encre de chine, au dessin et à l’aquarelle.

Par ailleurs, des visites guidées thématiques inédites seront proposées par les médiatrices de la Maison de Camille et Paul Claudel tout au long du week-end pour tous ceux qui souhaitent en savoir un peu plus sur ces deux génies aux destins hors du commun.

Enfin et surtout, tout au long de la journée de dimanche, venez profiter des interludes musicaux du trio Toucher pour un hommage musical et poétique au Japon, avec le Trio Toucher, un ensemble franco-japonais qui porte en musique des poèmes Nippons traditionnels.

 

Entrée gratuite, ainsi que l’accès aux visites et aux ateliers.

Programme :

Samedi 21 septembre
11h – visite guidée
Une femme artiste entre deux siècles
14h – visite guidée
A la rencontre de Camille et Paul Claudel
14h – atelier créatif pour enfant (dessin et calligraphie)
Poèmes pour éventail
7-18 ans, 15 enfants maximum (réservation conseillée)

Dimanche 22 septembre
11h – visite guidée
Une plongée dans l’œuvre de Paul
14h – visite guidée
A la rencontre de Camille et Paul Claudel
14h – atelier créatif pour enfant (dessin et calligraphie)
Poèmes pour éventail
7-18 ans, 15 enfants maximum (réservation conseillée)
Tout au long de la journée
Interludes musicaux proposés par le trio Toucher

Retour en haut